Comment j’ai rencontré… L’équipe de France de Triathlon

L’histoire: Tout commence en Septembre 2009. Rentrée de la classe de Terminale S section sportive au Lycée Jean Mermoz, à Montpellier. Mon cursus a jusque-là été effectué avec les nageurs, handballeurs, judokas, golfeurs, véliplanchistes, etc. Cette année-là, il faudra également compter sur un triathlète, Pierre Le Corre. Il est originaire de Bretagne mais vient d’effectuer sa dernière année de lycée à Philadelphie, aux Etats-Unis. Le retour en France est parfois compliqué pour les français expatriés pendant un long moment. Il sera donc de mon devoir et de celui des autres sportifs de lui faire apprécier son retour en France.

Pierre devient très vite un ami et partenaire d’entrainement en natation. Puis, je lâche le sport de haut niveau. Lui continue le triathlon. Il a des qualités de nageur, indéniablement, mais aussi de coureur à pied. En effet, nager le 200 mètres nage libre en 2’01 à 17 ans et courir le 3000 mètres en 8’40 à 19 ans n’est pas donné à tout le monde.

Au même titre qu’avec Alex (cf. article Comment j’ai rencontré… Alex), nos chemins se séparent lorsque je vais étudier à l’étranger pendant quelques années. Mais Pierre est un bon pote. Nous avons partagé une année de lycée ainsi que de nombreux entrainements de natation, mais aussi de course à pied et vélo, où je n’avais clairement pas le niveau pour suivre. Alors nous gardons contact. Lui engrange les titres, moi les expériences de voyage.

Comment j'ai rencontré... L'équipe de France de Triathlon

Dorian – Léo – Vincent – Paul – Moi – Pierre – Arthur – Boris

En Septembre 2018, je suis sur la côte Est Australienne. Pierre me contacte en me disant qu’il vient y faire une course, la Grande Finale des Series Mondiales de Triathlon. Sans hésiter, je lui dis que je serai présent.

Pierre et le reste de l’équipe de France arrivent 10 jours avant la course. Un an après l’avoir vu pour la dernière fois, nous nous retrouvons. Et je vais enfin pouvoir le voir exercer son métier en compagnie du gratin mondial (cette course, c’est comme les Jeux Olympiques, par conséquent tous les meilleurs mondiaux sont là). Entre ses entrainements, nous traînons ensemble, allons manger un bout, nous baladons. Pierre me présente au reste de l’équipe: Dorian, Léo, Vincent, Paul, Arthur, Boris, Valentin pour les hommes. Cassandre, Léonie, Emilie, Sandra pour les femmes.

Quelques jours avant la course, ils déménagent pour un nouvel hôtel, et puis surtout pour se mettre dans leur bulle.

Le jour de la course est là. Je suis prêt à 1000% pour supporter mon pote de toujours ainsi que le reste de la Team France que j’ai appris à connaitre pendant ces quelques jours. Pendant la course, j’hallucine du niveau de ces gars. Ils sont à bloc en permanence, pas une seconde de relâche sinon c’est foutu. A l’arrivée, Pierre est 4ème! Super résultat, cela le ramène dans le top 10 mondial puisqu’il termine 8ème du classement au terme des 8 épreuves de la saison. Vincent quant à lui gagne la course avec une course à pied en 29’43, soit plus de 20km/h de moyenne après avoir nagé et couru à bloc pendant 1h15! Il termine 2ème au classement mondial. Dorian décroche une 15ème place ce qui lui fait gagner deux places au classement mondial, 13ème au final.

Après l’effort le réconfort. Ce séjour se ponctue sur une soirée où les membres de la Team France, comme à leur habitude, arborent un détail vestimentaire qui les différencie des autres nations. Cette année ce sera les bretelles.

J’ai passé 10 jours de dingue avec toi et le reste de la Team Pierro. J’espère avoir l’occasion de tous vous revoir très vite dans votre élément sur une autre Série Mondiale 🙂

_______________

Pour voir les autres articles à propos de mes rencontres clique ici.

Reste connecté le prochain article arrive bientôt!

_______________

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.